ÇA VA CHIER DES BULLES !

La chronique BD hebdomadaire de 120 sur AFC Rock Radio

INTÉGRALE DON ROSA, VOLUME 2 – Mercredi 04 juin 2014

Rédigé par Cent-Vingt - - 18 commentaires

Intégrale Don Rosa, Volume 2

En complément des douze histoires de la Jeunesse de Picsou publiées par Glénat dans le premier volume de l’intégrale Don Rosa, le deuxième volume de cette intégrale Don Rosa regroupe d’autres histoires se déroulant pendant cette période méconnue de la vie de Picsou. Je décèle dans ce recueil les influences de Don Rosa et ces influences ne viennent pas du monde Disney, loin de là !

 

Pour écouter le podcast de cette chronique, utilisez le lecteur audio ci-dessous :

Bonjour les gens,

Cette semaine, j’écris ma chronique BD pour AFC ROCK RADIO depuis le “Şehr-i kahve”, charmant salon de thé lové au cœur du quartier touristique d’Ankara, en Turquie. J’en profite d’ailleurs pour vous transmettre le sourire de Burcu, la jolie serveuse de ce café dont le nom (“Şehr-i kahve”) signifie “Café de la ville” en Turc ottoman. Ça se prononce “Chéri café”, mais ça s’écrit “Şehr-i kahve”. (Quant à Burcu, ça se prononce “Bou’rdjou”, mais ça s’écrit bien “Burcu”).

La semaine dernière, je vous avais parlé du premier volume de l’intégrale Don Rosa, publié par Glénat l’année dernière. Oui, oui, je vous ai bien dit que ce deuxième volume était entièrement consacré aux douze chapitres de la jeunesse de Picsou racontés par Don Rosa entre 1991 et 1993. Le deuxième tome de cette intégrale Don Rosa complète le premier tome, puisqu’il regroupe d’autres histoires de la jeunesse de Picsou, qui s’intercalent entre les histoires du premier volume.  

La première histoire est celle de Miss Tick, la sorcière maléfique obsédée par le sou fétiche de Picsou, qui remonte le temps dans le but de dérober ce sou fétiche et qui finit par se rendre à l’évidence : quelle que soit la manière dont elle s’y prend, ses efforts seront toujours vains. Dans une autre histoire dont le titre est “La Prisonnière de la vallée de l’Agonie blanche”, Don Rosa s’inspire d’une aventure dessinée par Carl Barks, intitulée “Retour au Klondike” qui décrivait les retrouvailles de Picsou avec Goldie, une danseuse de saloon dans le Yukon.

Le Yukon, me direz-vous, ce tout petit chien très très agressif ? Vous n’y êtes vraiment pas, vous devez confondre avec le Yuki, un chien à poils ras. Non, non, le Yukon c’est tout autre chose. Le Yukon, dans les montagnes du nord de l’Alaska, fut véritablement le théâtre de la ruée vers l’or à la fin des années 1800.

Dans “La Prisonnière de la vallée de l’Agonie blanche”, Picsou est encore jeune, fougueux et impétueux. Goldie, la danseuse du Black Jack Saloon, au physique de Simone Signoret dans casque d’or, décide de travailler avec Picsou, sur sa concession, dans le but de plumer le plumer avant qu’il ne devienne le plus riche d’entre eux. Goldie passe un mois à travailler sur la concession minière de Picsou, dans la montagne glacée, partageant sa vie de misère au milieu des ours et des mamouths congelés. Elle finit par jeter l’éponge, tout en livrant Picsou à trois justiciers du Far West, en leur laissant croire que Picsou l’a kidnapée dans sa mine d’or.

Mon épisode préféré dans ce livre est peut-être bien celui des “deux Cœurs du Yukon”, où Don Rosa pousse à son paroxysme la tension sexuelle entre Goldie et Picsou durant l’incendie de la salle de bal du Black Jack. Dans cet épisode, Picsou sera victime de l’acharnement de la police montée canadienne à son encontre, et Goldie finira par écrire une lettre à Picsou qui préférera la jeter et ne jamais l’ouvrir.

“Le Dernier traîneau pour Dawson” m’a fait penser au “Citizen Kane” d’Orson Wells. Il y a en effet plusieurs parallèles avec le film d’Orson Wells dans cette histoire. Premièrement, il est question d’un traîneau dans la BD de Don Rosa. Secundo, tout comme Kane, Balthazar Picsou a perdu dans sa jeunesse et dans le froid et la neige un trésor d’une valeur inestimable à ses yeux. Il s’agit d’une boîte de chocolat sur laquelle est dessinée un bouton de fleur. Or le trésor perdu par Citizen Kane durant sa jeunesse est aussi une luge sur laquelle est gravée un bouton de rose. C’est pour ça que j’ai vu dans le “Dernier traîneau” un clin d’œil de Don Rosa à Orson Wells, voila c’est tout.  

Il y a dans ce livre une autre influence de taille pour Don Rosa : celle de l’œuvre d’Harvey Kutzman et Will Elder. Quand je dis cela, je pense au travail monumental fourni par Kurtzman et Elder, quand il réalisèrent “Little Annie Fanny” pour le magazine Playboy pendant vingt ans, depuis les années soixante jusqu’aux années quatre-vingt. Pour scénariser chaque histoire de “Little Annie Fanny”, Kurtzman a fait intervenir une foultitude de personnalités très connues aux États-Unis et poussait loin le souci du détail.

Je vous donne un exemple : Harvey Kurtzman, pour scénariser un épisode de “Little Annie Fanny” se déroulant dans une station de ski à la mode voulait savoir quelle musique diffusait la boîte de nuit de cette station branchée. Alors, Hugh Hefner, le patron de Playboy aux moyens financiers démesurés, lui payait son séjour dans la station hype qui va bien, juste pour connaître le fond sonore à placer dans la troisième case de la deuxième page. Une fois qu’il avait passé 2 h 30 d’observation dans le night-club de la station pour trouver la chanson à la mode dans cette boîte, Kurtzman devait encore tuer le temps trois ou quatre jours sur place. Il croquait alors chacun des boulons du télésiège pour la documentation nécessaire au travail ultérieur du dessinateur Will Elder.

Don Rosa, dans “La Jeunesse de Picsou” fait pareil : avant de faire intervenir dans ses histoires des personnages historiques des États-Unis tels que l’écrivain Jack London, Buffallo Bill et Théodore Roosevelt, il vérifie la plausibilité de leur participation à l’histoire à la date à laquelle l’épisode se déroule. Quant à la dernière histoire, elle est exceptionnelle à plus d’un titre.

En effet, Don Rosa, dessinateur à Louisville, dans l’État du Kentucky, n’utilise jamais les scripts que lui envoient ses fans, parce que si une personne lui envoie une idée, cette personne perdra légalement tous ses droits sur cette idée, au profit de Don Rosa. Don Rosa ne voulant pas se trouver dans la position d’un pilleur d’idées, n’utilise donc jamais celle des autres. Cette dernière histoire fait exception à cette règle qu’il s’est fixée, puisqu’elle est inspirée par un synopsis envoyé par un lecteur parisien dont nous ne connaissons que les initiales : F.S.M.

Cet épisode est exceptionnel, comme je vous le disais. Il fait beaucoup penser au film “Inception”, avec Leonardo di Caprio, qui joue un brigand rentrant dans le rêve d’un milliardaire pour lui soutirer le code de son coffre, ou une information dans le genre.

Le tome II de la jeunesse de Picsou est donc disponible chez Glénat au prix de 29,50 €. Celui-ci n’étant pas mal du tout, exceptionnellement, je vous déconseille de le voler. Achetez-le, plutôt, vous ferez par la même occasion un geste pour la maison Glénat et cette générosité ne vous perdra pas.

Comme vous vous en doutez, je m’empresse de vous dire : « BISOUS/TENDRESSE ET À LA SEMAINE PROCHAINE ! ». Ciao, ciao. Ah oui, j’allais oublier : n’hésitez pas à réagir sur notre page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag “AFCRockradio” !

18 commentaires

#1 dentiste paris 18 a dit :

Je vous remercie infiniment pour toutes ces informations

#2 sos serrurier paris 16 a dit :

Article très intéressant , c’est un plaisir de vous lire.

#3 Patrick a dit :

J'enregistre votre site dans mes favoris :) merci

#4 acheter kamas igvault a dit :

Point de vue intéressant, y aura t-il une suite ?

#5 serrurerie paris 1 er a dit :

Point de vue intéressant, y aura t-il une suite ?

#6 voyance par telephone sans att a dit :

Article interessant , je le met dans mes favoris et je le partage avec mes amis , merci beaucoup

#7 changement serrure paris a dit :

Article interessant , je le met dans mes favoris et je le partage avec mes amis , merci beaucoup

#8 test psychotechnique permis to a dit :

Article interessant , je le met dans mes favoris et je le partage avec mes amis , merci beaucoup

#9 fichet bauche paris a dit :

Je suis d'accord avec vous

#10 Estelle a dit :

Salut, super Merci pour l' information, je partage cette page sur mes reseaux sociaux

#11 chauffage bruxelles a dit :

Votre site est il à jour ? je souhaite mettre un lien sur mon site chauffage bruxelles http://plombierbruxellespro.be/

#12 phgeswxj a dit :

EkVj0m <a href="http://zthsoqziwjsy.com/">zthsoqziwjsy</a>, [url=http://ffkeyynriphu.com/]ffkeyynriphu[/url], [link=http://kukfaemqjvzw.com/]kukfaemqjvzw[/link], http://eicktbuoclnd.com/

#13 Aurelie Rostan a dit :

Quel rapport touchant, un grand merci pour le travail

#14 Charlotte Carbonnier a dit :

Quel rapport touchant, un grand merci pour le boulot qui demande de l’investissement !

#15 Julien Roule a dit :

Tu fais du travail incroyable et c’est pourquoi je suis un grand fan de ce blog

#16 ray ban outlet a dit :

I believe everything posted was actually very logical.
However, what about this? suppose you wrote a catchier title?

I mean, I don't want to tell you how to run your website, however suppose you added
a post title that makes people desire more? I mean INTÉGRALE DON ROSA, VOLUME 2 – Mercredi 04 juin 2014 - ÇA VA CHIER DES BULLES !
is kinda plain. You might glance at Yahoo's front page and note how
they create article headlines to get people to click.
You might try adding a video or a pic or two to get people
interested about everything've got to say.
In my opinion, it would make your posts a little livelier.

#17 cheap ray ban sunglasses a dit :

Yes! Finally someone writes about cheap ray ban sunglasses.

#18 http://Fprom.ru/bitrix/rk.php?goto=http://www.Sunglassescheaponline.com/site_map.html a dit :

Link exchange is nothing else however it is only placing the other person's webpage link on your page at proper place
and other person will also do similar in support of you.

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot scbdeq ? :